Comment réaliser de bons portraits d’entreprise




Je reçois beaucoup de demandes ces derniers temps 1 pour rédiger un article sur la photographie de portrait de business man ou de figures institutionnelles d’entreprise. Que ce portrait photo soit destiné aux sites web des entreprises, comme le trombinoscope d’entreprise ou d’institution, l’annuaire de l’intranet de l’entreprise, ou d’articles de magazine, je passerai brièvement 2 en revue les différents types de photographie de portraits d’entreprise, dit aussi portrait corporate, afin que vous obteniez les meilleurs résultats.


Portrait réalisé sans flash au 50 mm, près d'une fenêtre.

Portrait réalisé en 2009 avec un petit boîtier, un Canon 40D, sans flash, au 50 mm, près d’une fenêtre. Observez les portraits plus bas réalisés avec un 5D, avec un objectif équivalent. La gestion du flou est moins bien géré par le 40D à cause de la taille du capteur plus réduite qu’un 24*36.

Un portraitiste se demande où siège la beauté des gens qu’il doit photographier. Pour la trouver, il doit faire confiance à ses yeux, et faire œuvre de patience à l’égard de ses modèles. – Bruno Lévy3

Le portrait dans les locaux d’une entreprise peut être une expérience difficile pour le photographe amateur qui aura la lourde tache de  faire honneur à l’image de son sujet qui rayonnera dans l’arborescence d’un trombinoscope ou dans les pages d’une brochure ou mieux un article de magazine ou de journal. En ce qui me concerne, préalablement à la prise de vue, j’ai toujours le gyrophare en action dans le ciboulot pour me poser les questions habituelles sur la géographie des lieux mais surtout sur la lumière :

  • Les sources de lumière sont-elles suffisantes ?
  • Comment  positionner la lumière?
  • Aurai-je besoin d’un flash, d’une boîte à lumière ou rien de tout cela ?
  • Ferai-je appel à une maquilleuse ?
  • Etc.

Je répondrai à ces questions en vous proposant plusieurs types de scénarios.

Avant la prise de vue, quelques préalables à respecter

Mais avant de sauter le pas, parlons de quelques étapes préalables à la séance de photo. Voici une compilation rapide des conseils généraux pour la photographie d’entreprise:

  1. Créer une relation4 – votre premier objectif est d’établir une bonne relation avec les client ou la société afin de les convaincre que vous êtes la bonne personne avec qui travailler. J’aurai du mal, après avoir reçu un appel d’offre reçu, à shooter à brûle-pourpoint une personne sans avoir avant un peu discuté avec lui. Je commence d’abord à construire une relation commerciale en montrant mon intérêt pour leur entreprise ou leurs désidérata : je tends l’oreille et avant de causer de ma pomme, j’écoute et je questionne car c’est la moindre des choses. Pensez-y comme un processus d’entrevue – vous ne serez retenu que si on vous apprécie et vous juge compétent pour le poste. Vous devez vous présenter comme un homme d’affaires et un partenaire fiable, qui souhaite rendre pérenne la relation avec le client. Gardez à l’esprit que si vous êtes embauché une fois et que vous prouvez que vous êtes digne de la mission demandée, on fera très probablement appel à vos services à l’avenir.
  2. Savoir exactement ce que veut le client – la plupart du temps , les entreprises savent ce dont ils ont besoin quand ils font appel à un photographe , qu’il s’agisse d’un simple portrait d’entreprise pour leur trombinoscope ou de photos pour leur journal d’entreprise. Peu importe la situation, vous devriez savoir exactement ce que l’entreprise veut. Lors de votre première rencontre avec le client, je le répète, il faut savoir ce que recherche ce dernier. A juste titre, vous montrerez quelques échantillons de votre travail en phase de près ou de loin avec ce qu’il envisage. Cela sera alors une bonne base pour jeter des idées sur le papier.
    Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes le 23 février 2010 - Commande pour le Nouvel Observateur, N°2381 du 24 au 30 juin 2010, page 78

    Didier Migaud, Premier Président à la Cours des Compte.

    A titre d’exemple, pour le portrait  institutionnelle du Premier Président à la Cours des Comptes, Didier Migaud5, quelques jours avant la prise de vue, j’ai eu des discussions fructueuses  avec sa directrice de communication, Dorine Bregman. Nous avons observé ensemble quelques portraits des anciens Premiers Présidents à la Cours des Comptes, je lui ai montré quelques portraits d’entreprises que j’avais réalisées. Au final, vous devriez avoir une liste précise des objectifs pour votre séance photo à venir.

  3. Faire un repérage des lieux – S’imprégner de l’aura des lieux à photographier est parfois essentiel. Quelque fois, cela vaut la chandelle. Pour reprendre l’exemple du Premier Président à la Cours des Comptes, Didier Migaud, sa directrice de Communication m’a fait visité les salles du Palais Cambon dont elle m’en a décrit avec brio l’histoire. Je n’ai pas manqué d’y prendre quelques clichés pour jauger des difficultés que j’aurai à surmonter : quelques salles étaient très bien éclairées comme la Galerie dessinée par Constant Moyaux, la salle du Cercle des Magistrats ou la salle de la Grand’Chambre et d’autres lieux étaient un peu dans la pénombre comme l’Escalier d’Honneur qui nécessitait quelques boîtes à lumières. Retenez donc, si vous en avez le temps, qu’explorer les lieux et en prendre quelques clichés vous permettra de mesurer les défis techniques que vous aurez à surmonter le jour J. Portez une attention particulière aux surfaces vitreuses et fenêtres, en plus des murs et des plafonds. Jaugez également de la superficie des lieux pour ne pas perdre de temps.
  4. Planifier à l’avance les horaires de la séance de photo – si vous êtes dans les bureaux, si vous pouvez, proposez de faire les photos le matin. Pourquoi ? Pensez à vos sujets, qu’ils soient consultants, fonctionnaires, députés, etc, les séances de fins de journées ne sont jamais amusantes pour eux, la fatigue se lit sur leur cernes, le sourire n’est pas aisé et obtenir une coopération de leur part entre 17h et 19h n’est pas toujours aisée. En outre, la lumière du soleil est plus efficace le matin et si vous photographier votre sujet devant une fenêtre, le ciel sera azuré, ce qui n’est pas le cas entre 12h et 17h00.
  5. Fournir un devis en fonction des besoins – une fois que vous saurez exactement ce qui doit être fait , vous pourrez évaluer votre temps de travail et savoir quel équipement vous sera nécessaire pour ensuite  rédiger un devis précis pour votre travail à venir.

Olivier Ferrand, président de Terra Nova – Portrait réalisé dans son bureau. Canon 5D, 50mm, 1/600 à f/1,4 – 400ISO

Olivier Ferrand, député et ancien Président de Terra Nova – Anecdote : lorsque j’ai dû réaliser le portrait de l’ancien député Olivier Ferrand à son bureau, j’ai dû faire un peu de déménagement, déplacer quelques meubles et livres 6 pour installer mon matériel. Pour les environnements de bureau , demander si le paysage extérieur devrait être inclus dans la photographie, vous réglerez ainsi la profondeur de champ en conséquence. Vous aurez parfois à contextualiser vos sujets ou pas.


Qu’il fasse beau ou pas, un flash n’arrivera jamais à la cheville d’une lumière matinale.

Le portrait dans les bureaux sans flash ni boîte à lumière

 

Pour ce portrait, j'ai dû régler  ma balance des blancs en me basant sur la charte de gris neutre d’un panneau Ezybalance de 30cm. La photo a été prise le 09 septembre 2013 dans un bureau de la région parisienne sous un ciel d’un gris terne à pleurer, le ciel était couvert de nuages. Mais comme vous pourrez le constater, sans trop pousser l’exposition dans ses retranchements, l’éclairage naturel conserve tout de même tout son potentiel. - Canon 5D, 50mm, 1/80 à f/2,0 – 320ISO

Pour ce portrait, j’ai dû régler ma balance des blancs en me basant sur la charte de gris neutre d’un panneau Ezybalance de 30cm. La photo a été prise le 09 septembre 2013 dans un bureau de la région parisienne sous un ciel d’un gris terne à pleurer, le ciel était couvert de nuages. Mais comme vous pourrez le constater, sans trop pousser l’exposition dans ses retranchements, l’éclairage naturel conserve tout de même tout son potentiel. – Canon 5D, 50mm, 1/80 à f/2,0 – 320ISO

Comme je l’ai souligné plus haut, vous devez repérer les sources de lumière à votre disposition, de préférence le matin. Si le bureau comporte de grandes fenêtres, je pense que vos flash peuvent rester dans votre sac, si le ciel est bien dégagé bien entendu, la lumière du jour étant suffisamment belle pour réaliser de beaux portraits. Pour éviter les mauvaises surprises lors du réglage de ma balance des blancs, je prends soins d’éteindre les lumières intérieures.

Portrait d'un directeur de Cabinbet de Conseil

Portrait d’un manager du Cabinet de Conseil Solucom – La profondeur de champ est courte, à f/4,0. Bien que la paroi vitrée soit très proche, l’ouverture très ouverte du diaphragme est assez suffisante pour floutée l’arrière-plan.  Inutile, dans ce cas,  d’ouvrir à 1,4, surtout dans ce type de plan serré -Canon 5D, 50mm, 1/80 à f/4,0 – 250ISO

Le portrait au 50mm s’impose toujours pour moi à cause de son optique à grande ouverture. La taille du capteur a son importance aussi, le 5D est muni d’un capteur honorable, un 24*36 qui favorise un délicat effet de flou, vaporeux, si je puis dire.

Le portrait au 50mm s’impose toujours pour moi à cause de son optique à grande ouverture. La taille du capteur a son importance aussi, le 5D est muni d’un capteur honorable, un 24*36 qui favorise un délicat effet de flou, vaporeux, si je puis dire.

Une photo très simple et économique :  vous avez juste besoin de vous assurer que le cône  de lumière qui éclaire votre sujet le soit à 45° ou de face si la lumière est douce sinon vous finirez par obtenir des ombres désagréables partout.

Une photo très simple et économique : vous avez juste besoin de vous assurer que le cône de lumière qui éclaire votre sujet le soit à 45° ou de face si la lumière est douce.| CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

Si vous ne l’avait pas fait, munissez-vous d’un réflecteur7, c’est un outil peu onéreux et prodigieux. Si vous photographiez en lumière ambiante sans flash, vous devez vous assurer que votre appareil photo ne génère pas trop de bruit dès que vous poussez les ISO.

A titre d’expérience, en 2010, alors que je démarrai la photo, à Matignon, je devais photographier des réunions de travail qui débutaient à 18h30, présidé par l’ancien ministre Olivier Stirn, alors secrétaire national de l’UMP chargé de la diversité, désigné par Nicolas Sarkozy. Matignon c’est beau mais c’est surtout très sombre. Je travaillais alors avec l’honorable boîtier le Canon 40. Au crépuscule, à 800 ISO, sur le capteur, il commençait à neiger furieusement, si je puis dire. Les photos prises étaient, dès lors, cradingues, par très exploitables pour une impression dans un magazine. Pour la photo professionnelle d’entreprise ou de mariage, un Canon 5D Mark II/III ou un Nikon D700/800 sont parfaits. Pour la photographie d’entreprise, le niveau élevé de bruit dans les images sont en effet inacceptable et vous devez vous assurer que vos images soeint belles et nettes, sans aucune dominante de couleur et ou de zones fortement surexposées / sous-exposées.


Le portrait dans les bureaux avec flash et boîte à lumière

Eclairage avec boîte à lumière

Eclairage avec boîte à lumière | CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

Si les fenêtres sont directement derrière votre sujet, sauf si vous cherchez à photographier des silhouettes sombres, vous devrez utiliser des boîtes à lumières ou des flashs. Quelle sera donc la meilleure façon de photographier une personne dans un bureau sans surexposer la fenêtre de fond, par exemple.

  • -Pour diminuer la quantité de réflexions sur les objets, vitres environnantes ou les lunettes de votre sujet, utilisez un nombre minimum d’éclairs (de préférence un seul).
  • Préférer l’utilisation d’une une boîte à lumière au lieu d’un parapluie car vous pourrez ainsi aisément diriger la lumière et de contrôler sans trop de déversement.
  • Positionner la boîte à lumière sur le côté (angle orienté à 45°)et assurez-vous surtout qu’elle ne soit pas visible dans le reflet de la fenêtre. Si vous l’avez, faite aussi jouer le réflecteur pour compléter avec douceur la lumière projeter de votre flash ou boîte à lumière. N’oubliez pas : ne pointez jamais votre flash ou boitier de lumière frontalement.
  • Réglez toujours votre appareil en mode manuel.
  • Avant de photographier votre sujet, faites des tests, prenez des photos et régler votre exposition jusqu’à ce que la scène extérieur soit correctement exposé.
  • Si vous travaillez avec un flash, commencez à placer votre jauge au quart de sa puissance puis testez. Si c’est trop sombre ou trop surexposé, réduisez ou incrémentez d’un IL8 et voyez ce que vous obtenez. Est-ce que votre sujet est correctement exposé? Est-ce que la pièce est correctement éclairée? Si votre sujet est correctement exposé, mais la pièce trop sombre, diminuer la vitesse d’obturation à une valeur inférieure à laisser plus de lumière ambiante ou alors vous diminuez la puissance du flash ou encore vous pouvez éloigner la boîte à lumière de votre sujet.
  • Si vous avez un assistant, faites des tests avec lui..

  1. Dont une de mariage, une demande d’extrait de casier judiciaire, une demande de passeport, une demande de retraite à 60 ans, une demande de massage, une demande de vote à main levée, etc.
  2. Vous en conviendrez,  je ne fais humblement qu’effleurer quelques fondamentaux du portrait photographique. Le sujet est si intéressant, qu’un bon livre serait plus exhaustif qu’une page web. Je compte sur votre curiosité légendaire pour gratter le sujet en furetant dans de bonnes bibliothèques.
  3. Bruno Lévy, Zoom sur le portrait, IV. La Lumière, Page 174, Edition Pearson, 2010.
  4. Lire aussi mon article Du bon comportement d’un photographe en Inde qui traite entre autre de la relation entre le photographe et son sujet lors d’un reportage.
  5. Lire à ce propos mon article La pose prestigieuse du dignitaire qui décrit les divers étapes nécessaires à la réalisation du portrait de Didier Migaud, Premier Président à la Cours des Compte.
  6. Olivier Ferrand n’avait pas un bureau mais une bibliothèque ! Des piles de livres jonchaient le sol, s’entassaient sur ces chaises et son bureau.
  7. Lire à ce propos le chapitre 3 Utiliser les réflecteurs à bon escient: http://sergebouvet.com/2012/06/02/10-trucs-pour-realiser-un-bon-portrait/
  8. IL: abréviation de l’Indice de Lumination est une mesure de l’exposition lumineuse sur une échelle logarithmique.



Laisser un commentaire


6 + = onze

Protected by WP Anti Spam