Olivier Ferrand


Olivier Ferrand (Portrait réalisé dans son bureau, pour la contre-plongée, je suis monté sur une chaise, en chaussette. Canon 5D, 50mm, 1/600 à f/1,4 - 400ISO)

Olivier Ferrand – Portrait réalisé dans son bureau. Canon 5D, 50mm, 1/600 à f/1,4 – 400ISO)

Portrait d’Olivier Ferrand réalisé dans son bureau. Olivier Ferrand n’avait pas le luxe de se rendre à un studio pour réaliser ce portrait sur fond blanc. Heureusement, les murs du bureau du président de Terra Nova étaient immaculés. Deux lampes Kaiser Studiolight avec boîte à lumière ont été nécessaires pour éclairer le sujet et le fond un peu plongé dans la pénombre.

Quand je suis arrivé au bureau du think tank progressiste de  Terra Nova, Olivier Ferrand était en réunion avec le secrétaire général de Terra Nova, Romain Prudent. J’avais largement le temps, 30 minutes, de monter mes boîtes à lumières et de les disposer à bon escient pour à la fois bien éclairer mon sujet et donner au mur un éclat blanc.

Ce n’était pas gagné, la pièce était sombre, trop de lumière ajoutée à une exposition trop haute auraient cramé ma photo. La commande répondait à une charte précise :  il fallait, en vue des législatives une photo sans fantaisie, sobre mais impeccable dans le rendu, sérieuse mais  sans pour autant tomber dans l’excès d’austérité et par dessus tout, il fallait un fond immaculé, lactescent. J’ai donc pris le parti de me concentrer sur le sujet avant tout et de corriger par la suite le fond par la retouche.

Enfin, pour le choix du point de vue, j’ai opté, pour ce portrait, pour une légère plongée

Écueils à éviter dans la photo institutionnelle ou politique.

Cette photo n’avait pas vocation de figurer dans les pages d’un magazine ni d’en faire la couverture. Par conséquent, ce portrait devait être exempt de toute stylisation dû à un post-traitement trop marquée. En revanche, je fus autorisé à faire varier mes point de vue; j’ai opté pour une légère contre-plongée et c’est une bonne chose. La photo est un indice de ma rencontre avec mes sujets. Trop d’indifférence ou de laxisme de ma part à la prise de vue aurait nuit à la portée affective du portrait.

  • éviter le post-traitement trop poussif.
  • ne réglez pas la valeur d’exposition sur le fond mais sur la peau de votre sujet



Laisser un commentaire


huit − 5 =

Protected by WP Anti Spam